La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 CLIQUER L'ICÔNE POUR NOUS SUIVRE! 

Le Magnifique Flow Blue

Posté le 30/03/2019

À la fin du XVIIIe siècle, la porcelaine chinoise peinte à la main, blanche et bleu était très prisé. Toutefois, elle était dispendieuse et accessible seulement aux plus riches.

Vers les années 1820 dans le Staffordshire, apparaît alors le ‘flow blue’, une technique de transfert d’image sur la céramique (et non la porcelaine) dont les dessins était bleu cobalt sur fond blanc pour imiter la porcelaine chinoise, mais à un coût beaucoup plus abordable.  Les principales compagnies qui produisaient le ‘flow blue’ incluaient Royal Doulton, Wedgwood, Minton, et Johnson Brothers. Le principal marché était les États-Unis.

La particularité est l’effet flou des images comme si la couleur avait coulé lors de la fabrication ce qui est le cas.  La couleur bleue est produite à partir d’oxyde de cobalt. La technique de transfert (dont l’invention remonte à la fin des années 1700) consiste à créer un motif sur une plaque de cuivre ou métal et chauffé sur laquelle est appliquée l’oxyde de cobalt. Le dessin est transféré sur un tissu et appliqué sur la céramique. Finalement, la pièce de tissu disparaît lors de la cuisson.

La technique était utilisée pour faire des ensembles de vaisselle, des ensembles de toilettes, des théières, et même des bols pour les chiens.

L’origine de la technique de ‘flow blue’ est un peu nébuleuse. Certains avancent que l’origine de ces pièces aurait une origine accidentelle permettant à l’oxyde de cobalt de couler hors des lignes du dessin.

D’autres sources avancent que la diffusion du bleu était intentionnelle afin d’adoucir les dessins.

Selon the ‘Flow Blue International Collectors Club’ site internet, la fabrication de ces pièces était voulu afin d’utiliser moins d’oxyde de cobalt, produit qui était dispendieux tout en produisant la magnifique couleur bleu si populaire.

Que l’origine soit accidentelle ou non, le produit fini est une magnifique pièce qui a été produite par la suite à l’aide de jus de citron ou d’ammoniac ajouter lors du vernissage.

Il y avait quatre styles de dessin de base dans le monde du ‘flow blue’.

1-      Romantique incluant des arbres, des animaux, des scènes de nature, de petites villes.

2-      Orientale qui se voulait refléter le style asiatique incluant des temples, pagodes, des scènes de l’Asie comme les montagnes, jardins ou personnes habillées de linge de style chinois. Ce style est un des plus collectionnable.

3-      Floral incluant les fleurs, feuilles et vigne.

4-      ‘Brush-stroke’ traduit littéralement par coup de pinceau et avait un lustre rosé ou de cuivre et pouvait utiliser d’autres couleurs que le blanc et bleu.

En conclusion, que l’apparition du ‘flow blue’ soit dû à une erreur ou de façon délibérée, le produit fini est magnifique et se démarque par son originalité. Plus le bleu et intense et foncé, plus la pièce est de qualité.

Sources et pour en savoir plus :

Wikipedia

https://hobbylark.com/collecting/FlowBlueHowtoIDandValuetheCollectibleBlueandWhiteAntiqueChina

https://www.thesprucecrafts.com/an-introduction-to-flow-blue-3572626

https://www.passionforthepastantiques.com/articles/item/article/top-10-most-desirable-flow-blue-patterns-in-all-four-major-categories/

https://www.passionforthepastantiques.com/media/transferring-to-flow-blue/

https://www.passionforthepastantiques.com/media/transferring-to-flow-blue-part-ii/